Maher Attar Bonheur

ISBN 13: 9789953485003

Bonheur

 
9789953485003: Bonheur
Review:

Sortie de «Bonheur » du photographe Maher Attar. Les coulisses du Lido, que du délice ! Bonheur s'ouvre sur un gros plan de pieds nus qui s'entrecroisent et s'achève sur une jambe enrobée d'une chaussure en paillettes, «Cendrillon, peut-être». La boucle est bouclée. Entre ces deux moments défilent des images, des visages en gros plan, qui se maquillent, des regards concentrés, des échauffements, des entrées sur scène, des gestes d'artistes et des gestes de pudeur. Partout, le grain enveloppe l'image, les noirs prennent différentes tonalités, le moment magique est précisément le bon. L'oeil du professionnel n'était pas loin. --Carla Henoud pour « L'Orient-le-Jour »

Maher Attar traque le beau ... au Lido. La photographie ne relève pas uniquement de la science, chaque image résulte d'un certain nombre de décisions créatives prises par le photographe. Pour maîtriser ce moyen d'expression, il faut bien comprendre les effets de la lumière, laquelle peut révéler un détail, créer une ombre, préciser une couleur, ou encore, contribuer à reproduire l'ambiance voulue. C'est le cas de Maher Attar qui, selon ses propres dires, se considère beaucoup plus comme un témoin que comme un photographe et qui déclare, avec passion : « je fais un des plus beaux métiers du monde. » --Claude Chikhani pour « Masculin »

Le bonheur en instantané. « J'ai voulu montrer le contraste entre le show et les coulisses. Travailler avec du nu est délicat. Je voulais m'éloigner du vulgaire et de l'érotique, je recherchais un certain grain dans l'image que je ne pouvais trouver dans les photos en couleurs. La beauté de noir et blanc est unique... » --Maria Nadim pour « Prestige »

About the Author:

«Plus de vingt ans d'images : la guerre, les conflits, la misère mais aussi la culture, la beauté, l'exubérance... 1982, je n'avais pas encore 20 ans. Mon pays d'origine, le Liban, était à feu et à sang depuis plusieurs années. Entre laisser faire, prendre les armes, quitter le pays ou témoigner de cette guerre, le choix s est imposé. 1985, correspondant au Moyen-Orient pour l'agence France-Presse au Liban, puis pour Sygma, mon travail consistait à couvrir les conflits et à suivre les grandes personnalités du monde arabe. A coté, un premier livre est réalisé sur le Palais de Beiteddine au Liban. 1990, la fin de la guerre du Golfe, direction Paris. Désormais staff dans la capitale du photojournalisme, je passe 17 ans chez Sygma. 2002, je crée ma propre agence photo, et une première rétrospective «Témoignages sur vingt ans» est exposée à Paris. Le 18 mai 2006, le Liban me rend hommage avec l'exposition «Né au Liban» lors de la journée du patrimoine nationale. Au même moment, à l'occasion de l'année internationale du désert, sous l'égide du programme des Nations unies pour l'environnement, la galerie Photos 12 m'expose à l'Espace Pierre Cardin à Paris. Une exposition intitulée «Auprès de mon arbre» dans laquelle ont été rassemblés neuf grands photographes dont Yann Arthus-Bertrand, Reza, Francis Latreille, Yann Layma... pour célèbrer la nature, l'eau et la vie. Puis, le «Bonheur» se faufile dès l'été 2006 pour une exposition au Printemps Haussmann jusqu'aux ruelles du marais en novembre, mois de la photo, et pour enfin s'épanouir à travers ce livre ». MA

„Über diesen Titel“ kann sich auf eine andere Ausgabe dieses Titels beziehen.

(Keine Angebote verfügbar)

Buch Finden:



Kaufgesuch aufgeben

Sie kennen Autor und Titel des Buches und finden es trotzdem nicht auf ZVAB? Dann geben Sie einen Suchauftrag auf und wir informieren Sie automatisch, sobald das Buch verfügbar ist!

Kaufgesuch aufgeben